LES DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES GENERATION Y ?

COVER SIMPSON MARGE CALL

Homer Simpson coincé dans des distributeurs automatiques – S05.E6 “Marge en cavale”

N’importe qui a au moins une fois dans sa vie (1) vérifié le compartiment des pièces d’un distributeur automatique pour voir si, par hasard, il y aurait des pièces de monnaie oubliées; et / ou (2) secoué ardemment un distributeur automatique après l’insertion de ses pièces pour débloquer ses friandises pris dans les ressorts. Aujourd’hui, les distributeurs automatiques se sont modernisés, même s’ils ne nous permettent pas encore de surmonter la tâche n°2. Par exemple, le paiement sans contact est une solution pour la tâche n°1, mais pas la n°2, puisque vous pouvez toujours vous retrouver à secouer la machine, si votre barre chocolatée reste coincée. Cependant, l’arrivée du distributeur automatique inversé (« reverse vending machine ») va peut-être donner lieu à de nouvelles habitudes puisque vous obtenez une récompense après avoir inséré des choses (pas d’argent) dans la machine. Intéressant n’est-ce-pas ? Voyons comment les distributeurs automatiques sont utilisés pour conduire le changement vers des pratiques de développement durable.

Recycler avec un distributeur automatique
Le recyclage implique le tri des ordures et jeter ces ordures dans la bonne poubelle. Selon Planet Aid, les taux de recyclage à travers le monde sont très différents d’un pays à l’autre. La tâche peut paraître ennuyeuse pour certains, mais naturelle pour d’autres. Différents moyens existent pour encourager les gens à recycler : les sensibiliser, mettre des règles ou transformer le recyclage en une activité amusante. Une façon originale est l’utilisation de distributeurs automatiques inversés. En plus de se sentir bien du fait de leur action positive à l’égard de l’environnement, les utilisateurs obtiennent également une récompense pour leur action. Comme dirait Georges : “What else?”

Le nouveau DIY : Drink, Insert, Yell*! 
En 2013, IKEA a lancé dans ses magasins d’Edimbourg et de Glasgow, son distributeur inversé pour recycler les emballages de boisson en verre, en plastique ou en aluminium. Pour chaque élément déposé dans la machine, le client a la possibilité de choisir entre un bon de 0,10 GBP (environ 0,13 EUR) à utiliser en magasin (ce qui veut aussi dire que les acheteurs auraient encore besoin de recycler environ 320 emballages de boisson pour acquérir le VARIERA / UTRUSTA), ou de faire un don de 0,10 GBP à l’un des organismes de bienfaisance sélectionnés par ces magasins.

De même, Sidney et Pékin ont installé leurs machines de recyclage d’emballages de boisson en 2014. A Pékin, un crédit pour les transports en commun ou un crédit de minutes supplémentaires pour téléphone mobile est donné aux personnes ayant insérer leurs bouteilles en plastique vides dans la machine. Le crédit est évalué en fonction de la valeur de l’élément selon le scan du code-barres effectué par la machine. A Sidney, l’alimentation de la machine est la même : des canettes ou des bouteilles en plastique vides. Toutefois, les récompenses sont différentes. Les choix sont :
– Etre listé(e) pour gagner des billets de cinéma en plein air,
– Etre listé(e) pour gagner un iPad Mini 2 16GB,
– Obtenir une offre bundle « 2 pour 1 » au Food Truck Caminito,
– Faire une donation de sa récompense à Clean Up Australia ou OzHarvest.
Par ailleurs, le plus chanceux est sélectionné au hasard par la machine et se verra offrir un tour de bus gratuit.

Machines recycling

Source: Distributeurs automatiques inversés : recyclage d’emballages de boisson à Sidney et à Pékin

La même année, la Turquie a sorti son propre concept : des machines recyclant les emballages de boissons qui nourrissent les chats et les chiens errants ! En insérant des bouteilles vides en plastique ou des cannettes recyclables dans l’ouverture de la partie supérieure de la machine, de la nourriture est versée dans un bol. S’il reste de l’eau dans la bouteille, mais que la personne n’en veut plus, le liquide peut être versé dans l’ouverture inférieure de la machine, de sorte que, l’autre bol sera rempli d’eau. De plus, la machine fonctionne à l’énergie solaire. Toutefois, ce serait vraiment formidable s’il y avait une machine semblable pour collecter les excréments de chats et de chiens…

Changer de perception avec un distributeur automatique
Vous souvenez-vous de la campagne faite par The Coca Cola Company Company “Small World Machines – Bringing India and Pakistan together” en 2013 ? Grâce à cette machine, les Indiens et les Pakistanais pouvaient interagir, se connecter, jouer et partager des bons moments ensemble. Les participants remarquaient alors qu’ils avaient en fait beaucoup de choses en commun. Cette initiative montre que briser les barrières et les stéréotypes n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît (en particulier dans notre monde supra-connecté d’aujourd’hui) et apporter beaucoup : de nouveaux amis !
En 2015, pour le 2ème anniversaire de l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh, Fashion Révolution a mené une expérience sociale en installant un distributeur automatique de T-shirts à 2 EUR à Berlin.
Après avoir inséré sa pièce de monnaie, l’acheteur était invité à choisir sa taille puis regarder une vidéo présentant les conditions de travail des ouvriers fabriquant des vêtements comme ces T-shirts… Après ces minutes de sensibilisation, la question «Voulez-vous toujours acheter ce T-shirt à 2 EUR ?” apparaissait sur l’écran, avec ensuite 2 options: “Acheter” ou “Faire un don”.

Une solution possible pour Kanye et ses 53 millions USD de dettes ?
Imaginons maintenant que le distributeur automatique inversé soit utilisé par Kanye West.

facepalm-kanye

Kanye West

Option 1 : La machine de recyclage revisitée. La machine fournirait de l’argent réel en récompense et Kanye deviendrait alors le meilleur recycleur et pourrait être plébiscité par Léonardo DiCaprio lors de son prochain speech.
– Option 2 : La machine de Fashion Revolution revisitée. Les gens regarderaient des images de Kanye et de son style de vie richissime enrichissant, pourraient acheter son dernier album (The Life of Pablo) ou faire un don à l’artiste de telle sorte que dans les deux cas, cela pourrait l’aider à couvrir sa dette.

Leo

Leonardo DiCaprio

Enfin…
Le recyclage arrive à la fin de vie du produit. Donc, une autre possibilité pour encourager les bonnes pratiques serait de revenir à la source : l’acte d’achat du produit. Récemment, la ville de Hambourg a publié son «Guide pour un approvisionnement écologique». En général, les acheteurs sont invités à évaluer l’opportunité d’acheter un produit ou un service en termes de coûts et d’impact environnemental. De plus, ce guide contient une liste de produits à éviter, tels que les bouteilles en plastique. Voyons si cela inspirera ?

*Le concept du DIY = Do It Yourself est le principe de faire soi-même. « Drink, Insert, Yell » siginifie « Boire, Insérer, Crier »