ENTREPRENEURS EN HERBE

Le mois de septembre est arrivé ! Et comme d’habitude, ce mois sonne avec : la reprise du travail, les collections “Back to school”* des magasins, des collègues bronzés qui vous racontent leurs incroyables vacances (ou non) ou combien et quels Pokémon ils ont réussi à attraper (ou non), et bien sûr la rentrée des classes. Certains enfants (et grands enfants) mènent une double vie : à la fois une vie scolaire et leurs affaires ! Par ailleurs, certains de ces très jeunes entrepreneurs se sont lancés dans le monde des affaires avec des idées axées sur le développement durables ! Jetons un coup d’œil à certains de ces enfants, dont les points communs semblent être : avoir tourné leurs expériences de vie en opportunités et de ne pas considérer le profit  comme priorité absolue !

Se soucier de la santé des gens
Jack Andraka, un adolescent prodige, a inventé une nouvelle méthode peu coûteuse pour détecter les cancers du pancréas, de l’ovaire et du poumon, lorsqu’il était encore au lycée. Son invention a été brevetée, et le jeune adolescent est maintenant connu internationalement grâce aux prestigieuses récompenses qu’il a obtenues, comme le Jefferson Award 2014, et aux interviews et discours qu’il a donnés. Bien que cette méthode novatrice doive être considérée avec prudence, car elle est encore en étude pour une application potentielle, la détermination et le travail acharné de Jack Andraka inspirent. En Février 2013, lors de sa conférence TED, du haut de ses 16 ans, il a souligné les possibilités de l’Internet, où les idées peuvent être partagées, et pas seulement les « photos de [nous] en train de grimacer ». Il a dit « [s]i un ado de 15 ans qui ne savait même pas ce qu’était le pancréas peut trouver un moyen de détecter le cancer du pancréas, imaginez ce que vous pourriez faire. »

Jack Andraka, TED, Février 2013

"[…] et que par Internet tout est possible. Les théories peuvent être partagées, vous n'avez pas besoin d'être un professeur avec de multiples diplômes pour que vos idées soient évaluées. C'est un espace neutre, où votre apparence, votre âge, votre sexe, n'a pas d'importance. Ce sont vos idées qui comptent. Pour moi, tout se résume à voir Internet d'un nouvel œil pour se rendre compte qu'il sert à bien plus que de publier des photos de vous en train de grimacer. Vous pourriez changer le monde. Si un ado de 15 ans qui ne savait même pas ce qu'était le pancréas peut trouver un moyen de détecter le cancer du pancréas, imaginez ce que vous pourriez faire. […]" 
- Jack Andraka, TED, Février 2013

Se soucier de la sécurité des gens
Ils sont partout ! Pas les Pokémon, mais les joueurs de Pokémon-Go ! Il est donc impossible d’éviter ce sujet, comme aujourd’hui aussi bien virtuellement que réellement, les dresseurs Pokémon sont dans toutes les tendances et lieux ; même sur les routes des conducteurs essaient de les « attraper tous » ! Dans les rues, ces dresseurs ressemblent à des pratiquants de cross-fit : ils marchent lentement et tout à coup se mettent à courir très rapidement, ralentissent, sautent sur place – parce que la prise a été bonne ou non – puis courent à nouveau, etc. C’est assez amusant à regarder de loin, mais moins quand vous vous faites bousculer par un tel joueur… La popularité du jeu a soulevé de nombreuses questions quant à la façon qu’ont les joueurs d’être (im)prudent. Un sujet pris au sérieux par un joueur de 7 ans, Athen Salcedo, qui a créé Poke Glo pour faire en sorte que les gens ne se blessent pas en jouant à la nuit tombée. Afin de fournir plus de Poke Glo, le jeune entrepreneur a lancé sa page GoFundMe – avec l’aide de ses parents – où l’objectif initial de USD 5 000 a déjà été dépassé en un mois – à la mi-Août, la page GoFundMe ” Poke Glo for Pokemon Go Safety ” était à USD 7 824 ! Soutenu par ses parents, Athen Salcedo a également lancé son site Poke Glo ! Incroyable pour un enfant rentrant en CE1 !

"[...] Je ne veux pas que les gens se blessent en étant dehors tard avec le jeu Pokemon Go, alors j'ai fait un bouton réflecteur qui s’allume lorsque les voitures roulent à côté. Je veux que chacun en ait un. Espérons que de plus en plus de gens en auront et les porteront tout le temps quand ils jouent, comme ça les voitures pourront les voir. [...] Je ne veux pas être riche en les vendant parce que je vais être dans la NFL, mais je veux vraiment que les gens en aient autant qu'ils veulent et donc je veux les faire pas cher à acheter." 
- Athen Salcedo sur le site Poke Glo, Août 2016
"Si l'abeille disparaissait de la surface du globe, il ne resterait à l'homme que quatre ans à vivre. Plus d'abeilles, plus de pollinisation, plus de plantes, plus d'animaux, plus d’hommes." 
- Albert Einstein

Se soucier de l’avenir des gens
Mikaila Ulmer est seulement âgée de 11 ans et est déjà qualifiée d’entrepreneur social, conférencière, philanthrope et ambassadrice des abeilles, et a introduit le Président des États-Unis, Barack Obama, pour son discours au Sommet américain des femmes en juin dernier. Incroyable n’est-ce pas ? Fondatrice et PDG de la société Me & the Bees, la jeune entrepreneure a commencé son activité à 4 ans, en 2009, après avoir été piquée deux fois par des abeilles et développé un vif intérêt pour celles-ci. Ses limonades sucrées avec du miel sont distribuées dans un grand réseau, comprenant les magasins Whole Foods Market, le leader mondial des aliments naturels et biologiques. La mission de Me & the Bees est à la fois environnementale et sociale : une partie des bénéfices générés (plus de 10%) des ventes de limonades est reversée à des organisations locales et internationales se battant pour la survie des abeilles. Mikaila Ulmer dirige également des ateliers sur la façon dont on peut sauver les abeilles et participe à des panels d’entrepreneuriat social. Avec sa page Facebook Me & the Bees Lemonade, les visiteurs peuvent ‘aimer’ des faits intéressants sur les abeilles, le miel et Me & the bees Lemonade.

"[...] Quelques conseils que je donnerais aux enfants ou adultes qui veulent démarrer leur propre entreprise, est que travailler dur est un "must"*, donc si vous voulez être un entrepreneur, vous devez être OK avec le fait de travailler dur. Un autre conseil est de créer une entreprise pour laquelle vous avez une véritable passion. Parce que plus vous êtes passionné(e) par ce que vous faites, plus vous aurez de plaisir à le faire. Et ma dernière leçon est que vous pouvez toujours être bon et rentable. Alors, quand j’ai commencé BeeSweet Lemonade [ndlr : ancien nom de Me & the Bees Lemonade] Je pensais avoir à choisir entre faire de l'argent et aider à sauver les abeilles. Et avec le temps, j’ai compris que je pouvais faire les deux à la fois et être ce qu'on appelle une entrepreneure sociale."
- Mikaila Ulmer, interview avec NBCBLK, Mars 2016

Impressioné(e) et inspiré(e), et peut-être plus ? Pour terminer cet article, je pense que ce meme est une conclusion parfaite et une bonne note à garder à l’esprit !

meme_ideas_sharknados

Source: MEME GENERATOR / Traduction du texte : “la prochaine fois que vous aurez peur de partager une idée… souvenez-vous que quelqu’un à un jour dit “faisons un film sur une tornade remplie de requins””

*
“Back to school” = rentrée des classes
“must” = obligation

Sources photos de couverture : Athen Salcedo, Mikaila Ulmer