arts

Commonplaces Art Gallery : la galerie des talents émergents !

commonplaces-asbl-logo-site

Inaccessible. Voici le premier qualificatif qui nous vient à l’esprit lorsque l’on pense à l’art. Ce même constat Silvia Camurato et Shirley Chantraine l’ont également fait. L’impact ? Les nouveaux artistes en patissent. A partir de là, naît une idée : la création d’une galerie ayant pour objectifs de faire découvrir les artistes émergents et remplacer le terme “inaccessible” par plaisir. Au-delà d’être un moyen d’expression fort, le travail des artistes est également un moyen de communication sur les problématiques de développement durable. J’ai eu la chance de rencontrer ces entrepreneuses amoureuses d’art au cours d’un vernissage tenu à Paris. Je vous laisse découvrir notre interview.

team-commonplaces-art-gallery

Silvia et Shirley

1. Tina : Votre objectif est de faire découvrir le talent d’artistes émergents résidant en Belgique. Pourquoi et comment vous est venue cette idée ?
Silvia & Shirley : Commonplaces Art Gallery, c’est avant tout l’histoire d’une passion commune et le travail acharné et bénévole d’amoureux de l’art. En 2013, lorsque la galerie a été créée, nous voulions aider les artistes émergents et inconnus (ou peu connus) à se faire connaître en Belgique et à l’étranger. Beaucoup de galeries ont aujourd’hui oublié leur rôle fondamental d’accompagnement de l’artiste. Elles se comportent comme des supermarchés, où l’œuvre d’art est une simple marchandise détachée de son créateur. Nous ne voulions absolument pas suivre ce modèle, dénué de sens pour nous. Nous voulions une galerie à dimension humaine, où l’artiste occupe une place centrale.
C’est pourquoi, nous avons créé une structure permettant aux artistes de promouvoir leur travail en ligne et à travers des expositions pop-up. Plus encore, nous leur offrons un encadrement leur permettant de poser des mots sur leur démarche artistique et une vidéo documentaire. Ils disposent ainsi de matériel leur permettant de promouvoir leur travail. Bien sûr, la galerie doit pouvoir subsister financièrement. En ce sens, nous proposons également leurs œuvres à la vente. Bref, acheter une œuvre chez Commonplaces, c’est soutenir les artistes de Belgique, car l’ensemble de nos bénéfices sont réinvestis dans les expositions.

2. Tina : Et pourquoi la Belgique ? Pensez-vous élargir votre activité vers d’autres pays ?
Silvia & Shirley : Simplement parce que nous vivons en Belgique et que nous aimons ce pays. Si nous pouvions déjà améliorer un peu les choses autour de nous, dans notre pays, nous en serions déjà ravies.
Toutefois, Commonplaces expose parfois à Paris. Nous sommes bien sûr ouverts à l’idée de travailler à l’étranger, mais nous avons actuellement pris le parti de ne représenter que des artistes belges ou résidant en Belgique. C’est un peu notre marque de fabrique.

vernissage-vis-a-vis

Vernissage organisé par Commonplaces Art Gallery

3. Tina : Beaucoup d’artistes ont mis les enjeux économiques, environnementaux et sociaux au cœur de leur art. Pensez-vous que l’art reste un bon moyen de communication pour sensibiliser les gens ? Pourquoi ?
Silvia & Shirley : L’art est un excellent moyen de communication. Il permet de véhiculer un message « qui ne connaît point de frontière », comme le dirait Victor Hugo. A ce titre, l’art peut sensibiliser les gens à des phénomènes dont ils n’ont pas conscience ou leur présenter les choses sous un nouvel angle. C’est ce que nous tentons de faire avec les artistes lorsque nous concevons nos expositions. Nous les voulons chacune comme autant de laboratoires artistiques, où le spectateur est invité à s’interroger sur une thématique particulière.

4. Tina : Selon vous, existent-ils d’autres aspects de l’art qui contribueraient au développement durable ?
Silvia & Shirley : L’art peut certes être un moyen de conscientiser à la nécessité de penser en termes de développement durable. Cela se fait d’ailleurs souvent à travers des expositions ou des performances. Mais l’art peut faire plus, à notre avis. Les artistes ont le pouvoir d’embellir les choses et les cités, on devrait plus souvent faire appel à eux pour ce genre de chose. Pensons par exemple aux arbres à vent, ces drôles d’éolienne citadine… et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

5. Tina : Au moment de votre lancement, quels ont été les challenges que vous avez rencontrés ?
Silvia & Shirley : Les challenges furent nombreux. Commonplaces est une association sans but lucratif. Nous avons pris le parti de placer notre focus sur l’humain avant le commercial, mais il faut également que la galerie puisse survivre financièrement. Notre premier et plus grand challenge fut donc de parvenir à maintenir en permanence un juste équilibre entre nos services offerts aux artistes et la viabilité financière de l’association. De plus, nous tenons à garder un haut niveau qualitatif dans ce que nous présentons au public.

6. Tina : Quels conseils donneriez-vous à un/une nouvel/le entrepreneur/e qui souhaite se lancer ?
Silvia & Shirley : Un seul : agissez avec passion, sens et bienveillance envers les autres ! Tout en visant le but que vous souhaitez atteindre, n’oubliez jamais que l’important, c’est le chemin qui y conduit.

Lien utile :

http://www.commonplacesartgallery.com/fr/

HOKUSAI’S GREAT WAVE BY BONNIE MONTELEONE

Today’s pollution and trash dumping into the ocean have created what is known as the Great Pacific garbage patch. There is eight million tons of plastic dumped in ocean every yearConsequences of such pollution are numerous and disastrous (Click here for some examples 12).

Nature has always been a real source of inspiration for artists. Some contemporary artists – like Yao Lu – have used arts to denounce such pollutionArtist and scientist Bonnie Monteleone, did the same, by giving us an updated view of what could have been the famous Hokusai’s Great wave print, if it was made today…

During the 19th century, Hokusai managed to illustrate very well the power and the beauty of nature.

Today, Bonnie Monteleone managed to show us the power of plastic dumping in nature.

Watch this video to get more information about her artwork and here to learn more about the Plastic Ocean Project.

WHEN DESIGN CONVEYS SUSTAINABILITY MESSAGES

Beyond being a simple object, a product is the result of a design or is contained in a designed packaging. At Cannes Lions, Graphic Design, Digital Design, Environmental Design, Packaging Design and 360 Brand Experience is rewarded under the Grand Prix Design. Here, design is rewarded as “an aid in communication and experience to inform brand ethos and product messages”. Let’s have a look at how design and artists use their talents to convey sustainability messages.

Design at Cannes
Over the two last years, Serviceplan Munich won consecutively the Grand Prix Design of Cannes Lions for designs of sustainability reports. In 2012 the Grand Prix Design was given to the Austria Solar 2011 annual report, which could be read under sunlight only. In 2013, the Prix was awarded to “The selfscan report” of Auchan.

Change packaging = change brand image?
In 2011, with Ecohols the designer Jörn Beyer has redefined the packaging of famous spirit brands: from glass bottles to cartons. Here, the designer points out a very important question: is the brand’s perception towards its consumers change, and in which manners? Decision to go for more sustainable packaging is a real challenge for brands; the customer’s experience is changed and consequently the brand’s perception. Who are ready to take such challenges? Maybe reconsideration of packaging as mere container is a possible solution?

Source: Ecohol

Source: Ecohols by Jorn

Rethinking the packaging as an entertaining media
Have you ever experienced lonely meals? Or maybe avoided them? A simple tête-à-tête between you and your sandwich or meal… The most courageous of us may use their smartphones or tablets with the risk of pouring any kind of sauce or beverage on it. Jonathan Safran Foer has launched the lonely meal saver, without any risk for our electronic devices! All Chipotle cups and bags are now filled in with drawings and original texts from famous authors: Toni Morrison, Malcolm Gladwell, Sarah Silverman, Michael Lewis, Bill Hader, Judd Apatow, George Saunders, Steven Pinker, Sheri Fink and Jonathan Safran Foer himself. The packaging itself becomes a nice story support that can be whether shared with family and friends or enjoyed alone. Besides, “Cultivating Thoughts” give us another perspective of what we thought was just a container or the packaging of a sustainable fast food; it is also a media for entertainment.

Source: Chipotle Cultivating Thought
Source: Chipotle Cultivating Thought

Trendy design = upcycling design!
Today’s designers seem to follow more and more the path of upcycling, using waste to create amazing things. Reuse waste material enables to reduce the use of new raw materials, and thus reduce the impacts on the environment and in some cases – such as mining activities – social impacts.  Here are some examples that have been presented on The Guardian.

Source: The Guardian

Source: The Guardian

Source: The Guardian

Source: The Guardian

Source: The Guardian

Source: The Guardian

What about other artists?
Beyond artist designers, other artists have used in many occasions their talents to convey sustainability messages by showing how our current world is and push us to step back and think about it. The work of the Chinese artist Yao Lu, exhibited in 2011 at Istanbul Modern, denounced the ongoing-overwhelming pollution. He used his mounds of garbage photographs and reworked them by computer to re-create Chinese painting aesthetics.

Facing the reality is also the best way to convey and raise awareness about what surround us. What better than photos to do so? Created in 2008, the Prix Pictet is the global award in photography and sustainability covering the themes of consumption, power, growth, earth and water. The purpose is to uncover and reveal the biggest social and environmental challenges of today. To have a look to winners and shortlisted photographs, you can visit http://www.prixpictet.com/.

Art is great to raise awareness about sustainability issues; from design to art exhibition, a way to communicate our today’s challenges to people.  Brands’ role might be to reconsider all these talents to rethink packaging, design and communication?