Resolutions

RESOLUTIONS DISRUPTIVES

Comme d’habitude, notre motivation pour accomplir nos “nouvelles” résolutions dure seulement le temps de les écrire sur une liste. Une fois l’esprit tranquille, les vieilles habitudes reviennent et les choses que nous voulions changer sont de nouveau reportées à l’année prochaine. Pourquoi ne pas faire quelque chose de différent pour 2017 ? Comme une liste de résolutions disruptives ?

Disruption, LE mot à la mode qui est utilisé et appliqué à tant de choses. C’est le nouveau basique du vocabulaire business. Oubliez les termes “innovateur”, “révolutionnaire”, “3.0” laissez place au “disruptif”. Bien sûr, au-delà d’être un mot business à la mode, la disruption est un concept utilisé pour décrire comment le marché fonctionne depuis la généralisation des modèles business s’appuyant sur les technologies digitales. Toutefois, bien qu’il ait été largement utilisé ces dernières années, la marque “Disruption” a été créée et est détenue par TBWA* depuis 1992. Ayant assisté à la conférence de Jean-Marie Dru au festival de créativité Crystal Apple en 2014, l’actuel Président de TBWA Agency Network a expliqué que la disruption est une méthodologie dynamique tournée vers la création, l’idée de questionner les conventions du marché pour sortir des produits et services radicalement innovants. Début 2016 dans le Nouvel Obs, Jean-Marie Dru a déclaré que “l’innovation disruptive est une innovation de rupture, par opposition à l’innovation incrémentale, qui se contente d’optimiser l’existant.”

Une fois ceci dit, essayons de disrupter les traditionnelles résolutions.

Faire plus/un peu de sport. Un classique, surtout après les vacances de fin d’année, qui résonnent habituellement avec “repas assez riches”. La projection des vacances d’été est également un facteur clé, surtout lorsque vous avez le défilé de Victoria’s Secret au réveillon du Nouvel An, vous rappelant certaines différences physiques entre les Angels et les non-Angels. Nous savons et parfois oublions que pour ressembler aux modèles des magazines, il s’agit d’un emploi à temps plein. Mais le sport est une activité bonne pour la santé, se détendre, et tester ses propres capacités, non ? En France à partir de janvier 2017, la mention “photo retouchée” sera obligatoire pour les photos modifiées par des logiciels tels que Photoshop. Bonne nouvelle ! Certaines marques de mode telles que Debenhams (2013) ou Aerie (2014), utilisent déjà des photos non retouchées pour marketer leurs produits. Qui sera le prochain ?

Manger mieux et sainement. Quel défi ! Bien que les aliments biologiques sont de plus en plus vendus sur les étagères des supermarchés, il est encore difficile de comprendre ce qui est sain et bon pour la santé. Après tout, des chips restent des chips même biologiques. A moins que l’on soit capable de lire et de comprendre dans le détails la liste des ingrédients et de calculer ses besoins quotidiens en calories pour estimer les effets sur notre corps, il est assez difficile de deviner si le produit entre nos mains est sain ou non. En France, le label d’information nutritionnelle facile à lire devrait voir le jour : Nutri-Score, un classement en couleur créé par Serge Hercberg, allant de E (rouge, moins bonne qualité nutritionnelle) à A (vert, meilleure qualité nutritionnelle). Le classement est défini en fonction de la composition alimentaire elle-même.

nutri-score

Source: Le Monde – Exemple d’échelle de qualité nutritionnelle du PNNS (programme national nutrition santé)

Ce serait encore mieux si l’on considérait également les critères de développement durable et l’impact de l’approvisionnement. Mais espérons seulement que les derniers de la classe seront motivés à atteindre un rang plus élevé, comme cela a été le cas pour le niveau d’hygiène des restaurants lorsque ces informations sont devenues publiques en juillet 2016 en France. L’afficher à la fenêtre du restaurant est obligatoire dans des villes comme NYC mais pas encore à Paris …

Recycle. Avez-vous déjà remarqué qu’à votre bureau il n’y avait pas de poubelles de tri ? Quand il y en a, avez-vous déjà remarqué que les responsables du nettoyage vident les poubelles dans … une poubelle unique ? Peu importe, au niveau individuel, le recyclage est toujours possible, quand bien sûr, votre municipalité met à votre disposition les conteneurs appropriés. Recycler est une chose, mais la réduction de nos ordures est le véritable défi, puisque chaque année, nous jetons 2,12 milliards de tonnes de déchets selon The World Counts. Melinda Warson, fondatrice de la Fondation Raw, affirme dans The Guardian que 72% de notre consommation de plastique se termine soit à la décharge (40%) soit par une fuite du système de collecte (32%). Ayant récemment voyagé à New York, j’ai été assez surprise de voir le nombre de vendeurs proposant des sacs en plastique gratuitement**! Chez Whole Foods Market, vous pouvez choisir entre des sacs en papier et des sacs en plastique, mais tout de même, vous pouvez cumuler de nombreux sacs ! Deux jeunes filles ont initié le changement avec Bye Bye Plastic Bags. Elles ont convaincu le gouverneur de Bali d’interdire les sacs en plastique d’ici 2018. Notre vie moderne nous a conduit à devenir paresseux dans notre façon de consommer surtout quand vous voyez des oranges épluchées mises en boîte… Pour le changement de masse, la réglementation peut aider, mais dans notre société disruptive, il semblerait que les Kardashians sont plus efficaces pour attirer l’attention ailleurs.

oranges_box

Source: Independent

Avoir un boulot sympa. L’atmosphère Google ou des start-ups vous fait envie ? Ou vous souhaitez avoir un emploi original comme traducteur Emoji ? Peut-être est-il temps de vous poser les bonnes questions. Décoration, divertissement, de plus en plus d’entreprises ont augmenté leurs efforts dans la création d’un espace de bonheur pour leurs employés. La création de postes tels que Chief Happiness Officer commence à être publié sur les plateformes de recherche d’emplois et le recours aux services de «funsultants» (fun + consultants) augmente. Cependant, comme l’a souligné Andre Spicer, co-auteur de The Wellness Syndrome, dans The Guardian, “le culte du bonheur obligatoire ruine nos lieux de travail”. Quel serait un boulot sympa ? Pour les Millennials, travailler au sein d’une organisation éthique est la clé. Aujourd’hui, la simple description d’un poste n’est plus suffisante ; les tâches et les responsabilités sont toujours importantes, mais toute l’organisation est prise en compte pour définir un poste sympa.

Liste des résolutions. Terminé. Appliquer les résolutions. En cours.

La Disruption est un concept des années 90 mais largement utilisé dans les années 2010. Les emojis sont également utilisés au Japon depuis les années 90, mais largement répandus depuis l’arrivé des smartphones. Devons-nous attendre les années 2020 pour nous assurer d’une plus grande part de développement durable au sein des organisations et de nos habitudes ?


*créé par l’agence BDDP avant le rachat par Omnicom en 1998, et fusionnée avec TBWA.

**En France depuis Juillet 2016 les sacs plastiques ne peuvent plus être distribués gratuitement en caisse des marchés, supermarchés etc. Le principal objectif est de réduire les impacts environnementaux causés par les sacs plastiques, encourager les gens à être plus responsables et les sensibiliser davantage. 

DISRUPTED RESOLUTIONS

As usual motivation to fulfill the “new” resolutions only last the time you write them on a list. Once your mind is at peace, old habits come back and things you wanted to change are once again postponed for next year. What about something different for 2017? What about a disrupted resolutions list?

Disruption, THE trendy word that is used and applied to so many things. It is the new black of business’ vocabulary. Out the “innovative”, “revolutionary”, “3.0” let’s place to “disrupted” something. Of course beyond being a trendy business word, disruption is a whole concept used to describe how the market is working since the widespread of new business model relying on digital technology. However, although it has been largely used these last few years, the trademark has been created and owned since 1992 by TBWA*. Having attended to Jean-Marie Dru’s keynote speech, at Crystal Apple Festival of Creativity in 2014, the current Chairman of TBWA Agency Network explained that disruption is a dynamic methodology turned to creation, the idea of questioning conventions of the market to come out with radically innovative products and services. In the beginning of 2016 in Le Nouvel Obs magazine, Jean Marie Dru said that “disrupted innovation is an innovation of rupture, by opposition to incremental innovation, which focuses on optimizing the current state”.

Once this said, let’s try to disrupt classical resolutions.

Do more/some sport. What a classic, especially after year-end holidays, which usually comes along with rich meals. The projection of summer holidays is also a key influencer, especially when you have Victoria’s Secret défilé on New Year’s Eve, reminding you some physical differences between Angels and non-Angels. We know and sometimes forget that to look like models in magazines is a full-time job. But sport is an activity to keep you healthy, stress out, and challenge your own capacity, right? In France as of January 2017, the mention “retouched photo” will be mandatory for photos modified by software such as Photoshop. Pretty good news! Some fashion brands such as Debenhams (2013) or Aerie (2014), are already using not modified photos to advert their products. Who is next?

Eat better and healthier. What a challenge! Although, organic food is more and more sold on supermarkets’ shelters, it is still difficult to understand what is healthy and healthier, after all potato chips remain potato chips even organic. Unless one reads in details the ingredient list, understands their meaning and effects on one’s body and calculates its calories need, at one glance it is quite challenging to guess whether it is healthy or not when the box of cereals is grabbed. In France, 2017 should welcome an easy-readable nutritional information labeling: Nutri-Score, a colored ranking created by Serge Hercberg, going from E (red, less good nutritional quality) to A (green, best nutritional quality). The grading is defined based on the food composition itself.

nutri-score

Source: Le Monde – Example of Nutritional Quality Scale of the National Health Nutrition Program

That would be great if sourcing and sustainability impact were considered as well. But just let’s hope that it will emulate the last-in-class to reach higher ranking, as it did for level of hygiene of restaurants when such information has become public since July 2016 in France. Putting it in the restaurant window is mandatory in cities like NYC but not yet in Paris…

Recycle. Have you ever noticed that in your office there is some lack of recycling bins? Even if there are some, have you ever noticed that janitors are actually emptying the whole garbage bins into… one? But anyway at personal level recycling is still possible when of course your municipality puts at your disposal the right containers. Recycling is a thing, but reducing our garbage is the true challenge, since every year we dump 2,12 billions tons of waste according to The World Counts. Besides, in The Guardian Melinda Warson, founder of Raw Foundation says 72% of our plastic consumption is either ending in landfill (40%) or leaks out the collection system (32%). Having recently travelled to NYC, I was quite surprised to see the number of plastic bags sellers were ready to give for free**! At Whole Foods Market you can choose between paper and plastic bags, but still, you can come out with many bags! Two young girls have initiated the change with Bye Bye Plastic Bags. They convinced the governor of Bali to ban plastic bags by 2018. Our modern life has led us to become lazy in our way of consuming especially when you see peeled oranges in plastic box… For mass change, regulations can help, but in our disrupted society it seems that Kardashians are more efficient in drawing attention elsewhere.

oranges_box

Source: Independent

Get a nice job. Envying Google or start-ups atmosphere? Or wish to have an original job such as Emoji translator? Maybe it is time to ask yourself the right questions. Decoration, entertainment, more and more companies have increased their efforts in creating a happiness area for their employees. Creation of positions such as Chief Happiness Officer starts to be advertised on job boards and use of “funsultants” services (fun + consultants) are rising. However, as underlined by Andre Spicer, co-author of The Wellness Syndrome, in The Guardian, “the cult of compulsory happiness is ruining our workplaces“. What would be a nice job? For Millennials, working in an ethical organization is key. Now the job description is not sufficient anymore; tasks and responsibilities still matter but the whole organization is taken into account to define a nice job.

List resolutions. Done. Apply resolutions. In progress.

Disruption is a 90’s concept but widely used in the 2010’s. Emojis are also used in Japan since the 90’s but widely spread since the advent of smartphones. Shall we wait the 2020’s to ensure more sustainability-oriented business and habits?


*created by the agency BDDP before it has been acquired by Omnicom in 1998, and merged with TBWA.

**In France since July 2016 plastic bags cannot be given at markets, supermarkets etc. cashier. The main purpose is to reduce environmental impacts due to plastic bags, inciting people to be more responsible and raise their awareness.

BILAN_ET_RESOLUTIONS_V.2016

Comme d’habitude, la fin de l’année est l’occasion pour tout un chacun de regarder en arrière et d’établir un bilan mesurant les bons et les moins bons points. De sorte que pour le Nouvel An, nous soyons tous fin prêts pour un nouveau départ, avec une liste de résolutions soigneusement préparée dans le but d’apaiser notre conscience et tenir une conversation en société : « se mettre au sport », « être plus sympa avec les gens », « aider les pauvres » etc. Pour ce numéro de Campaign spécial Nouvel An, à la question « Qu’est-il arrivé en 2015 au niveau développement durable ? », je répondrais « Beaucoup de choses » et à la question « Que devons-nous attendre de 2016? » Je dirais « Espérons voir (enfin) quelques résolutions se réaliser ». Pourquoi ? Eh bien, je vous invite à lire la suite de cet article.

Illustration - COP21 Climate Change Conference

Source: COP21 Climate Change Conference – FRANCE BLEU

COP21: un événement couvert
Non, ce n’est pas une compétition sportive, mais la 21e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques. Tenue à Paris, cette conférence visait à trouver un accord mondial pour limiter les effets du changement climatique. Après deux semaines de débats et de négociations intenses, la COP21 s’est achevée sur un accord global. Toutefois, l’accord semble ne pas être juridiquement contraignant en particulier en cas d’échec : pas de sanction appliquée. En outre, cet accord entrera en vigueur en 2020, s’il a été ratifié, accepté ou approuvé par au moins 55 pays représentant 55% des gaz à effet de serre mondiaux (GES). Néanmoins, à tout moment après 3 ans à compter de la date à laquelle l’accord est entré en vigueur pour un pays, celui-ci pourra se retirer de l’accord sur simple notification écrite.
Côté publicité, le groupe Brandalism a effectué un « piratage publicitaire » la veille de la COP21, avec la pose de 600 affiches publicitaires détournées en région parisienne de certains sponsors de l’événement soulignant quelques scandales de pollution récents et notables.
Mais regardons le bon côté des choses, cet événement international a permis une large couverture médiatique des problématiques de développement durable !

Blackfish: un trend setter ?
Dans mes articles précédents, je vous ai présenté un documentaire à voir absolument : Blackfish (2013). Si vous ne l’avez pas encore vu, votre curiosité pourrait être titillée maintenant à la lecture de cet article. En novembre dernier, SeaWorld a annoncé la suppression progressive de ses spectacles d’orques ! Les millions dépensés par le célèbre parc aquatique pour repousser les allégations du documentaire ne semblent pas avoir pesés assez lourd face à la hausse des protestations et à la baisse de la fréquentation. La sortie de The Cove (2009) n’a pas eu de telles répercussions… Alors pourrions-nous nous attendre à voir des changements ailleurs maintenant ? Par exemple, après la  sortie du film documentaire The True Cost (2015) réalisé par Andrew Morgan, qui explore l’impact de la mode sur les gens et la planète ? En Janvier 2015, l’émission norvégienne Sweatshop Deadly Fashion a été très commentée dans les médias, car il s’agissait d’une télé-réalité sur des blogueurs de mode dans un sweatshop au Cambodge. Des changements à attendre dans le secteur de la distribution du fast fashion ? Nous verrons… Terminons ce paragraphe sur une note positive avec le documentaire français Demain réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent, également sorti en 2015 et très médiatisé en France lors de la COP21. Ce documentaire est une sorte de compilation des solutions et des actions suggérées par des gens qui appliquent déjà ce qu’ils suggèrent (oui de telles personnes existent !). En un sens, tout n’est pas nouveau puisque la plupart des solutions et des actions ont déjà été présentées dans des documentaires précédents. Toutefois, au lieu de sombrer du côté obscur, Demain offre quelques lueurs d’espoirs en l’Humanité.

True Cost and Demain

Source: The True Cost documentary film poster (left) – Demain documentary film poster (right)

Hulk est vert
“100%”, campagne prônant la transition énergétique, a été lancé l’été dernier par Mark Rufalo. Peut-être qu’une telle initiative arrivera à soutenir l’expansion de l’engagement vert ? Surtout quand Hulk lui-même s’engage…

Mark Rufalo

Source: Mark Rufalo – CRAIGSTEWARTSALON

Et donc quoi attendre de 2016 ?
Eh bien, quand vous voyez qu’on a pas mal parlé de l’App KIMOJI dans les médias pour voir si oui ou non l’application a saturé l’App Store… Vous vous dîtes que notre société semble être encore capable de se soucier de… sujets légers.

KIMOJIIIIII

Source: KIMOJI – BBC

Plus sérieusement, il y a eu des choses positives, comme par exemple dans les stéréotypes de genre. La société espagnole, Toy Planet, a publié son catalogue de jouets en novembre dernier avec des petites filles manipulant des outils ou des petits garçons poussant une poussette, poursuivant sa politique marketing de commercialisation de jouets neutres pour lutter contre les stéréotypes de genre. En France, le distributeur Super U avait fait de même en 2012, et pour 2015, l’enseigne a lancé une campagne télévisée visant à avoir un Noël sans clichés.

Pour conclure, beaucoup de choses se sont déroulées en 2015… Mais soyons honnêtes, la liste des résolutions, elle, n’a pas beaucoup changé… sauf de version.

WRAP IT UP AND MAKE IT UP!

As usual, the end of the year is the occasion for everyone to look back and wrap up to measure the good and less good points. So that for the New Year, we are ready for a fresh start, with a bunch of listed (classical) resolutions made up to appease our mind and hold conversation in society: “start sport”, “be nicer to people”, “help poor people” etc. For this Campaign issue (2016 New Year issue), to the question “What happened in 2015 for sustainability?” I would answer “A lot of things” and to the question “What should we expect for 2016?” I would say “Hopefully to see some resolutions to come true”. Why? Well I invite you to read further.

Source: COP21 Climate Change Conference – FRANCE BLEU

COP21: a covered event
No this is not a sport competition, but the 21st UN climate Conference of Parties. Held in Paris, this conference, aimed to find a global agreement to limit the effects of climate change. After almost 2 weeks of debates and negotiations, the COP21 reached a global agreement. However, the agreement appears to not be legally binding especially in case of failures: no sanction applied. Besides, this agreement will enter into force in 2020 only if it is ratified, accepted or approved by at least 55 countries accounting for 55% of global Greenhouse Gases (GHG) emissions. Nevertheless, at any time after 3 years from the date on which the agreement has entered into force for a country, that country may withdraw from the agreement by   giving written notification.
On the ad side, on the eve of the COP21 there was an “ad-hacking” by the group Brandalism, who put 600 modified ad-posters in Paris pointing out at some of the event’s sponsors, following some noticeable pollution scandal.
But let’s look at the bright side; this international event has enabled wide media coverage about sustainability issues!

Blackfish: a trend setter?
In my previous articles I have presented you a must-see documentary: Blackfish (2013). If you have not seen it yet, your curiosity might have been or might be tickled now while reading this article. Last November, SeaWorld announced the phase out of its orca shows! Millions spent to push back the documentary’s allegations could not weigh much against rising protests and attendance decline. After The Cove (2009) release there was not such aftereffects… So could we expect and see changes elsewhere now? For example after the release of the documentary film The True Cost (2015) directed by Andrew Morgan, which is exploring the impact of fashion on people and the planet? In January 2015, the Norwegian reality TV show Sweatshop Deadly Fashion was quite of a subject in media on fashion topic, since it was a reality TV putting fashion bloggers in a sweatshop in Cambodia. Changes to expect in fast fashion retailing? We shall see… Let’s end this paragraph on a positive note with the French documentary Demain directed by Cyril Dion and Mélanie Laurent, also released in 2015 and quite promoted during the COP21 in France. This documentary is like a compilation of solutions and actions suggested by people already applying what they suggest (yes such people exist!). In a way, everything is not new since some solutions and actions have already been presented in other and prior documentaries. However, instead of being gloomy, Demain provides some hopes in humanity.

True Cost and Demain

Source: The True Cost documentary film poster (left) – Demain documentary film poster (right)

Hulk is green
“100%”, a campaign promoting energy transition has been launched last summer by Mark Rufalo. Maybe such initiative will support widespread of green commitment? Especially when the Hulk himself supports it…

Mark Rufalo

Source: Mark Rufalo – CRAIGSTEWARTSALON

And so what for 2016?
Well, when you see that KIMOJI’s App was largely covered in the media to see if yes or no the app broke the App Store… You see that our society appears to be still capable of caring about… light topics.

KIMOJIIIIII

Source: KIMOJI – BBC

No come on there were positive things, for example in gender stereotypes. The Spanish company, Toy Planet issued its toys catalog last November with girls handling tools, or boys pushing a stroller; going on with its position in promoting neutral marketing for toys and fight gender stereotypes. In France, the retailer Super U had done this in 2012, and for 2015 it has launched a TV campaign aiming at having a Christmas without clichés.

To wrap it up, a lot of things happened… But let’s be honest, the resolutions list has not changed much. So we still need to make it up!